La « double classe inversée» en Finlande ou comment les élèves deviennent formateurs…

(NB. la version originale de cet article est disponible ici)

J’ai rencontré Pirjo lors de la conférence « Dare To Learn » (que je vous recommande vivement…) à Helsinki. Elle animait un atelier intitulé « curriculum 2026 – que devrons-nous apprendre dans le futur ? »

Lorsque j’ai découvert son approche de la programmation informatique (« computational thinking ») basée sur l’apprentissage entre pairs (« peer learning »), j’ai voulu en apprendre davantage, et je me suis demandée ; et si les enfants étaient nés pour enseigner ? 

Pirjo Suhonen est la fondatrice de Alo Finland, qui dispense des (MOOCs) sur les sujets de l’enseignement numérique aux enseignants. 

Dans cet article, qui est une interview de Pirjo, vous découvrirez le point de vue de Pirjo sur ;

  • les changements à venir dans le secteur de la EdTech,
  • les éléments déterminants de la qualité du système d’éducation en Finlande.

A travers un exemple concret, vous verrez également :

  • ce qu’est la « classe inversée » (et la« double classe inversée »)
  • une illustration en vidéo de l’apprentissage du code entre pairs, 
  • pourquoi et comment l’apprentissage de la pensée computationnelle est un élément clé des « compétences du XXIème siècle ». 

What If Spirit (WIS): « Que peux-tu nous dire sur le système d’Education en Finlande ? Quels sont les éléments clés de réussite ? »

Pirjo: 

Tout d’abord, je suis persuadée que le système d’éducation en Finlande peut offrir une alternative aux logiques de tests habituels qui se produisent dans de nombreux pays, à l’heure actuelle (bien que je comprenne que les enjeux soient élevés). 

J’ai également un message pour ceux qui pensent qu’une bonne éducation n’est qu’une question de ressources (financières). La Finlande était vraiment un pays pauvre lorsqu’il a été décidé d’investir dans l’unique ressource naturelle et renouvelle que nous avons : nos enfants. Les innovations et la « prospérité » ont suivi une éducation de qualité et non l’inverse. Investir dans l’éducation rapporte des dividendes pour tous.

Attention tout de même ; l’éducation en Finlande n’est pas parfaite et ces dernières années, elle a souffert de coupes budgétaires. Malgré cela, notre système est toujours considéré comme l’un des plus rentables et des meilleurs au monde.  L’éducation en Finlande fournit d’excellents résultats scolaires tout en cultivant la créativité, la curiosité et en ayant intégré les compétences du XXIe siècle au sein de ses programmes (« curriculum »). Chaque élève a accès à une bonne éducation offrant ainsi des chances égales à tous.

Les étudiants finlandais obtiennent de bons résultats aux tests internationaux tels que PIRLS, TIMMS et PISA* 

Selon l’enquête de l’OCDE, les différences entre les étudiants les plus faibles et les plus forts sont parmi les plus faibles au monde. Ainsi, investir dans une éducation de qualité profite à tous et crée des sociétés plus sûres, plus durables et plus équitables.

Enfin, les enseignants sont la clé du système et ils ont besoin d’être mieux soutenus afin que davantage de jeunes adultes choisissent d’enseigner au cours de leur vie et que ce ne soit pas simplement un choix en « attendant de trouver un meilleur emploi ». 

Finnish Education

What If Spirit : peux-tu nous expliquer ce qu’est le principe de la classe inversée ?  Et celui de la « double classe inversée »? 

Pirjo Suhonen: 

La classe inversée « consiste à faire travailler les leçons, la théorie, aux élèves à la maison, et faire les « devoirs », c’est-à-dire l’application de la théorie, en classe » (Khan 2012.)

Dans nos cours de programmation, les vidéos n’étaient pas données comme devoirs, mais en classe… une vidéo était diffusée en début de cours. Un plan de cours facile à utiliser a été crée. Mais, au lieu de demander aux enseignants d’enseigner aux enfants, la responsabilité en a été donné aux élèves. D’où le jeu de mot de « double classe inversée » (« Finnish Double Flip »)…

Ce concept de « programmation et de collaboration » a prouvé son impact en motivant les enfants à partager leur connaissance aux autres élèves tout en leur permettant de continuer de s’améliorer en programmation. Les professeurs de programmation se sont classés 2e et 3e aux championnats de robotique en Finlande. Leur professeur s’est également passionné pour le codage et a continué à enseigner le code et la robotique jusqu’à sa retraite, l’année dernière.

Cette pédagogie de « double classe inversée » est innovante, car elle n’utilise pas seulement la vidéo, mais elle modifie également le rôle de l’élève en tant qu’enseignant.

Dans la vidéo, les ambassadeurs de programmation expliquent dans leurs propres mots ce qu’ils ont appris tout au long du processus, lorsqu’ils ont enseigné à plus de 200 élèves, enseignants, entrepreneurs locaux et même au maire les bases de la programmation.

2. What If Spirit : Pourquoi et comment l’apprentissage de la pensée computationnelle est un élément clé des « compétences du XXIème siècle ». 

Pirjo Suhonen:  

Il ne s’agit pas seulement de code, mais de compétences du XXIe siècle (telles que les 6Cs par exemple : la pensée critique, la créativité, la connaissance de soi, la communication, la collaboration, la citoyenneté) qui sont apprises au cours de l’enseignement du code. La créativité et la pensée critique par exemple sont nécessaires pour résoudre des problèmes tout en codant et en enseignant aux autres, ensemble, en équipe. 

Toutes les compétences mentionnées ci-dessus, ainsi que le codage, font partie du nouveau programme d’études national (2016) en Finlande (« curriculum »). 

Apprendre en enseignant est un moyen amusant et efficace d’acquérir les compétences du XXIe siècle, nécessaires dans la vie.  Ces enfants ont grandi au cours du processus et sont devenus des présentateurs et des enseignants très efficaces. Ils n’ont pas peur de se tenir devant une classe et d’enseigner aux enfants plus âgés, aux enseignants et aux adultes. Ils en sont même demandeurs !

3.What If Spirit: comment vois-tu le futur pour Alo Finland à grande échelle ?

Pirjo Suhonen:

ALO Finland propose des cours de formation au numérique en ligne, et ouverts (MOOCs) offrant des outils de discussion et d’interaction entre apprenants et enseignants. Je souhaite atteindre les enseignants du monde entier, cette solution doit donc être évolutive et pouvoir être proposée à un prix abordable. C’est donc une solution équitable qui offre à tout éducateur la possibilité de se familiariser avec l’éducation finlandaise et son application pratique dans les écoles maternelles et primaires. À travers des vidéos, des textes et de nombreuses photos, les enseignants peuvent visiter (du moins virtuellement) les écoles et les salles de classe finlandaises et rencontrent les élèves et les enseignants par vidéo. »

 

4.Quelles seront les trois évolutions les plus importants dans le secteur de la EdTech selon toi?

Pirjo Suhonen:

Je pense que les trois changements les plus importants seront:

  1. L’intégration de la technologie dans l’éducation – Je souhaite souligner la valeur et l’importance des enseignants dans l’utilisation de la technologie pour soutenir l’apprentissage.

2. Réinventer les tests standardisés – Encore trop d’argent, de temps et d’efforts sont consacrés aux tests. L’éducation doit être holistique et valoriser davantage les compétences, qu’il est impossible de mesurer en cochant des cases.

3. Créativité – Il y a de plus en plus d’éducateurs et de parents qui demandent plus de créativité dans l’enseignement et l’apprentissage, ce qui est très important et indispensable. Sans créativité, il n’y aura pas d’innovateurs et d’innovations futurs susceptibles de résoudre des problèmes qui doivent absolument être résolus, tels que le changement climatique par exemple. 

5. What’s next?

Pirjo Suhonen:

J’espère que l’apprentissage et l’enseignement se généraliseront. Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres et il est assez facile, rapide et gratuit de se connecter au monde grâce à la technologie.

* Les tests mentionnés sont les suivants :

  • TIMMS: Trends in International Mathematics and Science Study
  • PIRLS: Progress in International Reading Literacy Study
  • PISA: Programme for International Student Assessment